Voici ce qu'il ne faut pas rater au festival Fierté Montréal

Les différentes festivités prendront place, du 1er au 7 août, à l'Esplanade du Parc Olympique, au centre-ville et dans le Village.  (Noovo Info)

Présenté par TD en collaboration avec le Casino de Montréal, le festival Fierté Montréal a dévoilé sa programmation officielle 2022, mardi, à l'Espace C2 du Fairmont Le Reine Elizabeth.

Les différentes festivités prendront place, du 1er au 7 août, à l'Esplanade du Parc Olympique, au centre-ville et dans le Village.

À lire également: 

«Dans toute son exubérance, sa vitalité et sa beauté, le festival Fierté Montréal est enfin de retour! Après de rudes années, nos communautés ont plus que jamais besoin de se rassembler pour célébrer», a déclaré Simon Gamache, directeur général de Fierté Montréal.

Près de 200 organismes et organisations participeront aux Journées communautaires les 5 et 6 août dans le Village. En partenariat avec Air Canada, le Défilé de la Fierté passera sur le boulevard René-Lévesque, entre les rues Metcalfe et Alexandre- DeSève, le 7 août prochain.

«Le festival Fierté Montréal promet de rassembler un public toujours plus large et diversifié autour d'une panoplie d'artistes d'exception», a dit Chris Ngabonziza, directeur de la programmation.

Des spectacles prévus dès maintenant

À quelques jours de la 24e Conférence internationale sur le sida, les Montréalais pourront assister au spectacle «Rapture» du 29 au 2 août, au Monastère. Ce dernier aborde notamment la crise du sida dans les années 80. «C'est un spectacle imparfait, brut et sauvage, à l'image d'une époque tout aussi imparfaite, brute et sauvage», a affirmé le créateur artistique, Dave St-Pierre. 

De plus, neuf spectacles à grand déploiement seront présentés gratuitement sur l'Esplanade du Parc olympique.

«Depuis toujours, le Parc olympique accueille des événements inclusifs et des événements LGBTQ2S+ à bras ouverts et continuera de le faire. Fierté Montréal, bienvenue chez vous!»a lancé Sonia Provençal, directrice du développement commercial et programmation du Parc olympique. 

Le spectacle d'ouverture du 3 août à 19h réunira sur la scène TD l'auteur-compositeur et DJ montréalais Pierre Kwenders ainsi que la chanteuse Diane Dufresne, Les femmes au tambour de Wendake et le Montreal Kiki Ballroom Alliance au Stade olympique.

L'organisme a tenu une conférence de presse à l'Espace C2 du Fairmont Le Reine Elizabeth. Crédits photo: Noovo Info

Au programme, il y aura un spectacle Drag «Superstars» sur la scène TD et «SuXession» sur la scène Casino, le 4 août à 20h. Le spectacle Xcellence réunissant de nombreux artistes aura lieu le 5 août à 16h sur la scène Casino de Montréal.

Le 6 août, il y aura un spectacle Feminix X sur la scène Casino qui sera suivi pour le restant de la soirée d'un cocktail musical allant de la pop au rap et de l'indie au disco, offert par Ariane Moffatt, Sarahmée, Laura Niquay, Calamine, DJ Kris Tin et DJ Sam. Du côté de la scène TD, vous pourrez retrouver à partir de 20h, le spectacle Majestix regroupant les drags d'ici, animé par les deux drag kings RV Métal et Rock Bière.

Il y aura une soirée dansante «Mundo Disko», rendant hommage au DJ montréalais Robert Ouimet, qui s'est éteint en avril dernier. L'événement musical Mundo Disko du 7 août dès 15 h sur la scène Casino, les DJ Michel Simard, DJ B'Ugo, Charles Poulin, Lost Heroes et le VJ Boycott.

Après le Défilé de la Fierté, la scène TD rassemblera les DJ Karaba et DJ Juan Niño, ainsi que par le trio de danse sur talons aiguilles TrinXX, le 7 août de 14h à 12h. Par la suite, il y aura une performance de l'auteure, compositrice-interprète et drag queen superstar brésilienne, Pabllo Vittar, pour une soirée de clôture riche en émotions.

Plus qu'un festival

C'est l'occasion pour l'organisme Fierté Montréal de rappeler les principales revendications de la communauté LGBTQ2S+. Ils veulent plus de financement et des locaux adéquats pour les organismes communautaires, la reconnaissance publique du racisme systémique ainsi qu'un engagement à combattre les discriminations. 

Au niveau des soins de santé, ils demandent la gratuité des chirurgies et des soins d'affirmation de genre, l'interdiction d'interventions chirurgicales non consenties sur les personnes intersexe et la gratuité des soins liés au VIH/sida.

En éducation, ils réclament le financement de l'éducation à la sexualité positive. Pour les aînés LGBTQ2S+, ils revendiquent des mesures pour briser l'isolement et favoriser leur bien-être.

Du côté juridique, Fierté Montréal revendique la décriminalisation de la non-divulgation du VIH, de l'usage des drogues et du travail du sexe.