ZONE ROUGE: Port du masque au secondaire et fin des sports collectifs

Football

Après les bars et les restaurants, c'est au tour des sportifs et des jeunes de payer le prix de la hausse de cas de COVID-19 en zone rouge. Les sports collectifs sont mis sur pause dès jeudi, jusqu'au 28 octobre. Les gyms devront aussi fermer leurs portes pour la même période.

Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, et la ministre responsable du Loisir et des Sports, Isabelle Charest, en ont fait l'annonce lundi après-midi.

Les programmes sports-études et arts-études peuvent poursuivre leurs activités, à condition de respecter le groupe classe. Aucun match intra ou inter scolaire n'est permis. Les cours d'éducation physique et les récréations sont maintenus.

Les centres de conditionnement physique qui se trouvent en zone rouge doivent aussi suspendre leurs activités. Les propriétaires seront admissibles à une aide financière de la part du ministère de l'Économie.

L'ensemble des activités associatives, cours de groupes, matchs, compétitions et activités organisées sont mis sur pause. La pratique libre demeure toutefois autorisée.

Les activités sportives individuelles sont encore permises, en maintenant la distance de deux mètres. 

Une pétition comptant près de 40 000 signatures circule depuis vendredi dernier en vue de l'annonce d'aujourd'hui. Les signataires réclament le maintien des activités sportives scolaires et civiles pour sauvegarder la santé mentale des jeunes.

DE NOUVELLES MESURES DANS LES ÉCOLES

À compter de jeudi, jusqu'au 28 octobre, les élèves du secondaire devront porter le masque en tout temps sur le terrain de l'école, incluant dans les classes. Ils pourront toutefois le retirer durant les cours d'éducation physique.

Les étudiants de 4e et 5e secondaire fréquenteront l'école un jour sur deux, tout en respectant leur horaire de cours actuels même à distance. Cette mesure permettra de diminuer de 20% le nombre d'élèves dans les écoles et le transport scolaire, selon le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge.

Les membres du personnel devront aussi porter un couvre-visage dans les zones communes des écoles.

Les activités parascolaires et interscolaires et les sorties scolaires sont suspendues.

Les cégeps et les universités devront donner le maximum de cours à distance. 

Une surveillance policière accrue sera effectuée aux abords des écoles. Les agents seront sur place pour sensibiliser les jeunes aux normes sanitaires.

785 écoles ont eu au moins un cas de COVID-19 depuis la rentrée scolaire. C'est l'équivalent d'un établissement sur quatre. 

Campagne de recrutement dans les écoles

Québec lance une grande campagne de recrutement pour aider à la surveillance, au nettoyage et à l'encadrement des élèves durant la 2e vague de la pandémie de COVID-19.

Le gouvernement Legault alloue 25 M$ pour embaucher 500 éducateurs en service de garde, 750 concierges et tout autant de surveillants.

Les personnes intéressées à venir donner un coup de main dans les écoles sont invitées à postuler en ligne dès maintenant au quebec.ca/répondezprésent.

Avec la collaboration d'Andrée-Anne Barbeau et Marie-Pier Boucher, journalistes Bell Média