ZONES ROUGES: Prolongement des mesures sanitaires jusqu'au 23 novembre

Le premier ministre François Legault annonce le prolongement des mesures sanitaires en zone rouge jusqu'au 23 novembre. - Capture d'écran Facebook

Le gouvernement Legault demande des efforts supplémentaires aux Québécois. Ils ne retrouveront pas un semblant de normalité le 29 octobre prochain puisque les mesures sanitaires liées à la COVID-19 en zone rouge sont prolongées de quatre semaines, soit jusqu'au 23 novembre.

Le premier ministre François Legault annonce également qu'à compter de lundi, les élèves de 3e secondaire iront à l'école un jour sur deux dans les zones d'alerte maximale, comme c'est déjà le cas pour les secondaires 4 et 5. La Santé publique a constaté une augmentation des nouveaux cas chez les élèves du secondaire et que les enfants plus vieux sont plus transmetteurs du virus.

«C'est trop 800 à 1000 nouveaux cas par jour, il faut baisser ce nombre de nouveaux cas.» -François Legault, premier ministre du Québec

Les salles à manger des restaurants, bars, gyms, cinémas, théâtres et salles de spectacles devront donc demeurer fermés pour un autre mois, malgré l'atteinte d'un plateau de nouveaux cas par jour. Le gouvernement avait ordonné leur fermeture, ainsi que la pause des sports d'équipe, au début du mois d'octobre. 

Le gouvernement va réévaluer la situation dans deux semaines et pourrait relâcher certaines restrictions s'il constate une baisse soutenue du nombre de cas quotidiens.

«Si on descend à 500 pour 2 semaines, si on réduit les éclosions, si on réduit les hospitalisations, là on pourra parler de relâcher certaines consignes.» -François Legault

Les mesures d'aide aux commerces touchés seront également prolongées jusqu'au 23 novembre.

DES AMENDES POUR LES GYMS QUI ROUVRIRONT LEURS PORTES

Malgré cette annonce, les dirigeants de quelques 200 gym, centres de yoga, studios de danse et d'arts martiaux sont prêts à défier le gouvernement Legault. Ils rouvriront leurs portes jeudi.

François Legault a été très clair lors de son point de presse, les propriétaires et les clients des gyms qui défieront la loi recevront des amendes.

«On va s'assurer avec les policiers que les lois sont respectées, donc les gyms ne peuvent pas être ouverts.» -François Legault

Le premier ministre a aussi indiqué que les Québécois doivent s'en tenir à aller au travail et à l'école seulement, pour l'instant.

M. Legault constate d'ailleurs un nombre trop important d'éclosions dans les entreprises. Presque la moitié des éclosions se trouvent en milieu de travail. C'est pourquoi la CNESST fera un blitz d'inspections dans les entreprises. Québec donnera des amendes et envisage même de fermer les entreprises qui ne corrigent pas la situation.