24 nouveaux cas s'ajoutent dans la grande région de Québec

PONTS ET FLEUVE

La situation liée à la COVID-19 est encore relativement stable, dans la grande région de Québec, malgré 24 nouveaux cas enregistrés depuis le dernier bilan.

Dans la Capitale-Nationale, la santé publique confirme aujourd'hui 116 nouveaux cas de COVID-19, soit 5 de plus depuis les dernières 24 heures. Quatre autres personnes ont toutefois aussi succombé à la maladie.

Les hôpitaux de Québec soignent présentement 121 personnes malades de la COVID, dont 30 aux soins intensifs.

Le nombre de nouvelles infections est en hausse de 19 en Chaudière-Appalaches par rapport à hier, pour s'établir à 128. Un nouveau décès est également confirmé.

Hier, le premier ministre François Legault a annoncé que les élèves des écoles primaires de Québec et Lévis pourront retourner en classe dès lundi, mais que l'importante transmission communautaire en Beauce et dans Bellechasse empêchait de l'autoriser dans ces secteurs.

Le reste des mesures sanitaires, incluant le couvre-feu et la fermeture des commerces non-essentiels, reste inchangé.

Au total, on compte 1094 nouveaux cas enregistrés au Québec ainsi que 12 décès.

24 personnes malades de la COVID ont par ailleurs quitté les hôpitaux depuis hier. La santé publique rapporte aussi une baisse de 9 aux soins intensifs.

 

LA VACCINATION SE POURSUIT

Les différents sites de vaccination de la Capitale-Nationale ont administré 270 084 doses de vaccin contre la COVID-19 depuis le dépuis de l'opération.

Sur la Rive-Sud, 2 504 doses de vaccin ont été administrées dans la journée d'hier, portant le total à 152 601 doses administrées jusqu'ici. 34,4 % de la population de la région est maintenant vaccinée.

Rappelons par ailleurs que la prise de rendez-vous pour la vaccination contre la COVID-19 est ouverte depuis ce matin aux femmes enceintes. 

Toute personne présentant un handicap physique, intellectuel, de la parole ou du langage, visuel, auditif ou associé à d’autres sens, ou encore liée à un trouble du spectre de l’autisme est également invitée à réserver une plage horaire pour se faire vacciner.

La vaccination de la population en général devrait débuter à la fin du mois de mai, estime le gouvernement Legault.