Bataille juridique pour la conservation du Cyclorama

(Cycloiama de Jérusalem)

Le ministère de la Culture oblige le propriétaire à réaliser des travaux urgents.

Des travaux devraient débuter sous peu au Cyclorama de Sainte-Anne-de-Beaupré.

Cela ne signifie pas pour autant la réouverture prochaine de l'attraction.

Noovo Info a appris que le ministère de la Culture et des Communications a obtenu un jugement obligeant la famille Blouin à faire des travaux urgents à la toiture de la rotonde.

Comme le Cyclorama et son panorama ont été classés biens patrimoniaux, le propriétaire se doit de les conserver en bon état. 

Au cabinet de la ministre Nathalie Roy, on indique qu'aucune entente n'a encore été conclue pour une réouverture et que des mesures sont prises afin d'assurer la pérennité de l'édifice.

Le ministère entend inscrire une hypothèque légale au montant du coût réel des travaux qui doivent être effectués avant l'hiver.