BRUTALITÉ POLICIÈRE: Le SPVQ fait le point

Denis-Turcotte-Directeur-SPVQ

L'intervention des policiers de Québec à l'extérieur du Dagobert samedi dernier était reliée à du désordre impliquant une quinzaine de personnes.

Le chef du SPVQ, Denis Turcotte, a précisé que l'échauffourée a débuté à l'intérieur du bar.

6 personnes ont été arrêtées, dont deux qui ont résisté à leur arrestation.

À la suite des événements, cinq personnes ont été accusées de désordre et une de voie de fait sur un agent de la paix.

Une vingtaine de policiers ont participé à l'intervention a indiqué le chef Turcotte en conférence de presse jeudi.

Quant à l'enquête sur les incidents, le chef du SPVQ a indiqué qu'elle est menée conjointement avec le commissaire à la déontologie policière.

Les témoins n'ont pas encore été rencontrés, mais ils le seront incessamment a précisé Denis Turcotte.

Les enquêteurs sont toujours à la recherche de l’ensemble des vidéos qui ont été pris ce soir-là pour compléter la preuve.

Denis Turcoltte a précisé que les cinq policiers ont été suspendus afin de préserver l'intégrité des enquêtes en cours.

Le chef de police a confirmé que l'un d'eux est impliqué dans trois des quatre événements qui font actuellement l'objet d'une enquête.

Le plus haut gradé du SPVQ a invité la population à la prudence et à ne pas céder à la justice sociale émanant des réseaux sociaux.

Une quatrième vidéo a fait son apparition jeudi sur les réseaux sociaux concernant un autre événement survenu le 16 octobre au district Saint-Joseph dans Saint-Roch,

Le SPVQ a confirmé qu'une autre enquête avait été ouverte.