Carl Girouard était incapable d'appliquer la notion du bien et du mal

Palais de Justice

Le psychiatre Gilles Chamberland qui a évalué Carl Girouard après les attaques au sable d'octobre 2020 a établi trois diagnostics.

Selon le témoin expert de la défense, Girouard souffrait de schizophrénie, d'autisme léger et d'une dépendance au cannabis.

Pour le docteur Chamberland, l'usage du cannabis a amplifié les idées délirantes de l'homme de 26 ans.

Il a ajouté que Girouard savait ce qu'il faisait mais qu'il était incapable d'appliquer la notion du bien et du mal.
 
La couronne a commencé à contre-interroger le docteur Chamberland.