Chantiers routiers : La ville dédommagera les commerçants

Chantier ISTOCK absolut_100

Les appels à l'aide des commerçants affectés par de longs chantiers routiers sont finalement entendus. Ils pourront finalement toucher jusqu'à 30 000 dollars par année grâce à la mise sur pieds d'un programme de dédommagement inspiré de Montréal.

La Ville de Québec promet un minimum de 5 000$ dès le départ aux entreprises situées dans un périmètre de 200 mètres des cônes oranges.

Pour être admisssible, le chantier devra s'écheloner minimalement sur 4 mois pour les travaux souterrains et 6 mois pour ceux de surface.

Le montant de base est garanti, mais une preuve sera nécessaire pour en obtenir davantage. L'idée est de rembourser la perte de bénéfice brut supérieur à 15 % lors du second versement.

L'aide s'adressera aux commerces de détail, services d'hébergement, de restauration et de divertissement, services de location autres que services immobiliers et les services personnels comme les salons de coiffure.

Souvent, on nous dit que l'on écrit nos projets sur des napkins sur les coins de table. Ce soir, l'intention politique est claire et on va faire le plus rapidement possible pour livrer la marchandise. Il y a évidemment énormément de détails à fignoler.

- Régis Labeaume, maire de Québec

Le programme s'adresse tant aux commerçants de la route de l'Église que ceux qui logent près du trajet du futur tramway. Ceux qui subiront des pertes en raison de longs chantiers fastidieux pourront également s'en prévaloir. 

Uniquement pour la route de l'Église, la ville calcule que ça lui coûtera un demi-million de dollars en dédommagement.

Les enseignes qui sont installées dans les centres commerciaux et celles qui ont moins d'un an d'existence ne seront pas éligibles.