CONSOMMATION: Un Vendredi Fou moins fou ?

solde.1

Ce Vendredi fou pourrait être moins occupé que les autres années dans les commerces en raison de la pandémie de COVID-19. 

Une récente étude de la firme Deloitte démontre que 62% des consommateurs ont changé certaines de leurs habitudes de consommation en ce qui a trait aux soldes.  17% des consommateurs ont même devancé leurs achats qu'ils effectuaient normalement durant les soldes d'Après-Noël. Près du tiers des consommateurs disent que le Vendredi Fou et le Cyberlundi diminueront leurs dépenses de l'Après-Noël. 

MOINS DE CADEAUX SOUS LE SAPIN ? 

Les dépenses des Fêtes au Canada devraient diminuer de 18%, avec une dépense moyenne de 1405$. Au Québec, la diminution sera de 10%, diminution qui s'explique par les nombreuses mises à pied et l'incertitude économique provoquée par la pandémie. 

L'achat local sera priorisé pour plusieurs consommateurs et ceux préférant les soldes au support de l'économie régionale visiteront majoritairement le site d'Amazon. 

À ce sujet, écoutez l'entrevue réalisée avec Fabien Durif, professeur titulaire au département de marketing et Directeur de l’Observatoire de la consommation responsable à l'UQÀM 

ILS FONT LA FILE TOUTE LA NUIT POUR DES ESPADRILLES EN SOLDE 

À 4h30 ce vendredi matin, une cinquantaine de clients faisait la file avec masques et désinfectants devant le magasin Centrall Montréal rue Sainte-Catherine Ouest pour acheter des espadrilles et vêtements au rabais. Le premier client en ligne est arrivé à 13h jeudi après-midi.

Les policiers du SPVM font des tournées pour s'assurer que les clients en attente respectent la distanciation sociale. Hier, le PM François Legault a demandé aux centres commerciaux de faire appliquer les règles sanitaires et de faire appel aux policiers s'il le faut, pour éviter les éclosions de COVID-19. 

Cosmo Santamaria/CTV Montréal