Deux médailles du civisme remises à des victimes de l'attentat de la Grande Mosquée

Azzedine Soufiane et Aymen Derbali recompensés

Azzedine Soufiane et Aymen Derbali ont reçu tous les deux, cet avant-midi à l'Assemblée nationale, des médailles du civisme pour les actes héroïques qu'ils ont posés le soir du 29 janvier 2017.

L'épicier connu et respecté de sa communauté, Azzedine Soufiane, a reçu cette distinction à titre posthume. Ses trois enfants et sa femme étaient présents pour recevoir la décoration.

M.Soufiane était présent le soir de la tragédie à la Grande Mosquée de Québec pour la salat (prière du soir). Lorsque le tireur est entré, il s'est réfugié dans un espace aménagé au fond du centre culturel avec d'autres personnes. Il est sorti de son refuge pour tenter de maîtrisé Bissonnette alors qu'il rechargeait son arme. C'est à ce moment qu'il a froidement été abattu.

Il était âgé de 57 ans.

Tant qu'à Aymen Derbali, il est devenu tétraplégique en essayant de s'interposer. Il a reçu sept balles en l'espace de quelques secondes.

 

Un Shawiniganais aussi récompensé

Un Shawiniganais a également reçu cette distinction ce matin à l'Assemblée nationale.

Frédéric Beaulieu, un journaliste de Bell Média, a sauvé la vie d'un homme en avril 2017, alors que ce dernier avait chaviré de son embarcation, dans les eaux glacées de la rivière St-Maurice.

En apercevant l'homme en détresse sur une plaque de glace, Frédéric Beaulieu a immédiatement accouru à son secours.