Écoeuré de vivre en CHSLD à 43 ans

Jonathan Marchand, CHSLD, handicapé, Assemblée nationale

Un homme de 43 ans forcé d'habiter en CHSLD à cause de sa maladie, la dystrophie musculaire, campe depuis mercredi devant l'Assemblée nationale à Québec.

Jonathan Marchand n'a pas l'intention de bouger de son chapiteau en forme de cage avant d'obtenir une rencontre en personne avec François Legault.

L'ingénieur en informatique qui a besoin d'un respirateur artificiel 24 heures sur 24 pour vivre veut sensibiliser le premier ministre sur les soins à domicile à temps plein pour les personnes handicapées comme lui.

Jonathan Marchand avance que cette solution coûterait moins cher aux contribuables qu'une place en CHSLD. Ça lui permettrait de ne plus se sentir en prison et de redevenir un actif pour la société.

La ministre responsable des Ainés Marguerite Blais et le député solidaire Gabriel Nadeau-Dubois lui ont rendu visite jusqu'à maintenant.

Près de 3 000 Québécois vivent une situation similaire à la sienne.