Grève illimitée des CPE affiliés à la CSQ le 9 décembre

ben-wicks-iDCtsz-INHI-unsplash

Les 3200 éducatrices des CPE affiliés à la FIPEQ-CSQ déclencheront à leur tour une grève générale illimitée, à compter de jeudi prochain. Elles suivront donc leurs 11 000 collègues de la CSN, si aucune entente n'est conclue avec le gouvernement.

La patience de la présidente du Conseil du trésor dans le cadre des négociations avec les CPE est sur le point d'avoir atteint sa limite. Sonia Lebel a convoqué les trois organisations syndicales cet avant-midi, dans l'espoir d'éviter un nouveau mouvement de grève.

Au terme d'une longue nuit de négociations, Sonia Lebel affirme leur avoir offert une augmentation de 11 % pour le personnel de soutien, ce qui était selon elle leur demande initiale. Le gouvernement Legault proposait jusqu'ici des hausses de salaire de 6% à 9,3% sur 3 ans.

Sonia Lebel les accuse de constamment hausser leurs demandes lorsqu'elle fait des pas vers eux, puisque les syndiquées ont déposé hier une nouvelle demande de plus de 12%.

«Je n'ai jamais, jamais, jamais vu une négociation de ce genre, les syndicats présentement négocient à l'envers.» -Sonia Lebel, présidente du Conseil du trésor

 

43 000 ENFANTS À LA MAISON

Plus de 40 000 enfants sont privés de garderie depuis mercredi en raison de la grève illimitée des travailleuses de la CSN. Environ 400 CPE sont fermés pour une 3e journée consécutive.

Les éducatrices se battent pour obtenir de meilleures hausses de salaire pour les travailleurs de soutien. 

(Avec la collaboration de Benoit Chevalier, journaliste Noovo Info Montréal)