Grève générale illimitée chez Olymel à Vallée-Jonction

Olymel

Les 1100 employés de l'usine Olymel de Vallée-Jonction ont déclenché une grève générale illimitée, ce matin.

Il réclament une meilleure collaboration de la partie patronale dans les négociations sur le renouvellement de leur convention collective, échue depuis le début le 31 mars dernier.

Selon le syndicat, leur dernière proposition, déposée le 19 avril, est demeurée sans réponse.

La partie patronale se dit surprise d'une telle réaction, alors que son offre devait être déposée lors d'une rencontre de conciliation, prévue le 5 mai prochain.

Le responsable des communications Richard Vigneault ajoute que l'une des demandes du syndicat, qui équivaut à une hausse de salaire de 35% la première année, sortirait l'entreprise du marché.

"La même demande syndicale équivaut à 51% d'augmentation sur les trois ans et demi de durée de la convention qu'ils réclament. Alors évidemment, on ne se rendra pas là, c'est sûr, parce qu'on pourrait pas." - Richard Vigneault, porte-parole chez Olymel.

 

 

PLUS DE 35 000 PORCS À DÉTOURNER VERS D'AUTRES USINES

La direction d'Olymel se voit maintenant forcée de rediriger vers d'autres acheteurs les porcs destinés à l'usine de Vallée-Jonction, soit près de 35 000 chaque semaine.

"Ça va contribuer, je peux pas vous dire dans quel degré, ou quelle mesure ou quel niveau maintenant, parce qu'il est trop tôt, à la situation des porcs en attente qui est une situation qui est toujours critique, autant pour les éleveurs que pour nous." - Richard Vigneault, responsable des communications chez Olymel.

Des discussions sont donc en cours avec les producteurs pour trouver des aménagements, que ce soit avec les autres usines de l'entreprise ou des compétiteurs.