Jean-François Gosselin doute de la pertinence du 3e lien

Jean-François Gosselin, 3e lien, Québec 21

Jean-François Gosselin remet en question l'utilité du projet de 3e lien. Le chef de l'opposition à l'hôtel de ville de Québec, qui a été l'un des plus ardents partisans d'un tunnel depuis son arrivée en politique municipale, en faisant même son enjeu de campagne, affirme qu'une réflexion s'impose sur les grands chantiers au Québec dans le contexte de la pandémie de la COVID-19.

Secoué par l'hécatombe dans les CHSLD, le chef  de Québec 21 estime qu'il vaudrait mieux investir les milliards de dollars de fonds publics en santé plutôt que dans les infrastructures en transports comme le tunnel et le tramway.

Le virage du télétravail entrepris au privé et dans la fonction publique lui font dire qu'il y aura moins d'achalandage sur les routes de sorte qu'il faut «  réfléchir sérieusement et se demander si on a besoin du tramway et du troisième lien maintenant ».

Si c'est vrai qu'on veut que les ainés soient nos priorités dans les prochaines années, la vraie volonté politique se retrouve dans le budget.

- Jean-François Gosselin, chef de Québec 21

La décision annoncée par le gouvernement Legault au début de l'année de relier le tunnel en passant par les centres-villes de Québec et Lévis plutôt qu'à l'est ne l'avait pas vraiment enchanté.

Le chef de Québec 21 s'oppose depuis des années au projet de tramway de la ville de Québec qu'il considère mal ficelé.

Le budget de 3,3 milliards pour le chantier a déjà obtenu la bénédiction des autres paliers gouvernementaux alors qu'on ne sait pas combien coûtera le 3e lien.

Des propos qualifiés de ridicules par Gilles Lehouiller

C'est surpris et choqué que le maire de Lévis a commenté la sortie du chef de l'opposition à l'hôtel de ville de Québec, Jean-François Gosselin, concernant le troisième lien.

Gilles Lehouillier a cru à «un poisson d’avril en retard». Monsieur Gosselin a affirmé hier qu'il fallait réévaluer la pertinence de tous les grands projets, où figure le Tramway, mais également le futur lien Québec-Lévis.

Dans sa conférence de presse téléphonique ce matin, le maire de Lévis encourage les politiciens à ne pas baisser les bras et souligne l'appui toujours indéfectible du gouvernement du Québec au projet.

"Il va continuer à y avoir des investissements en transports, il va continuer à y avoir des investissements en environnement, dans tous les secteurs d'activités [...] le télétravail ne sera pas l'élément clé qui va régler tous les problèmes du monde."
- Gilles Lehouillier, maire de Lévis

Il affirme que la grande région de Québec doit travailler sur un projet d'avenir et que le troisième lien est le projet tout indiqué pour relancer l'économie.

En collaboration avec Gabriel Marois