L'IUCPQ testera un bouton d'ascenseur antibactérien

Raymond Boisvert

Une toute nouvelle technologie de protection contre les bactéries sera testée à l'Institut universitaire de pneumologie et cardiologie de Québec au cours de la prochaine année.

Dès janvier, deux ascenseurs seront équipés du bouton antibactérien LIBU, élaboré par GRB Technologies après 10 ans de recherches et 1M$ d'investissements. Jusqu'ici, seuls des tests en laboratoire ont été effectués. 

Des études d'efficacité et d'identification des bactéries seront ensuite effectuées tout au long de 2021.

L'inventeur de la technologie, Raymond Boisvert, explique que grâce à la stérilisation par rayonnement UVC, le système élimine en quelques secondes plus de 99% des virus et bactéries, une donnée à ne pas négliger alors que le bouton d'ascenseur est la surface dans un hôpital qui compte le plus de bactéries par centimètre carré.

"Quand vous pressez sur le bouton, la surface que vous venez de toucher tourne. La surface que vous avez touchée entre dans une chambre de décontamination, est exposée à un rayonnement UVC qui tue toutes les bactéries, toute forme de virus, ce qui fait que la nouvelle surface est déjà stérile." -Raymond Boisvert, inventeur et entrepreneur.

La technologie pourrait éventuellement être appliquée à d'autres objets et servir à des industries telles que la pharmaceutique et les navires de croisière.

Deux millions de dollars supplémentaires seront nécessaires pour les prochaines étapes, allant de la production à la commercialisation du produit.