La collecte des contenants consignés reprendra le 18 mai

La Société des alcools du Québec (SAQ) change son fusil d'épaule et ouvre désormais la porte à la mise en place d'une consigne sur les bouteilles de verre.

Alors que l'espace commence à manquer dans plusieurs chaumières québécoises, après huit semaines de confinement, voilà que les supermarchés et autres détaillants vont recommencer à récupérer les canettes et bouteilles consignées d'ici une semaine.

Le gouvernement Legault s'est entendu avec les membres de l'industrie pour la reprise des collectes à partir du 18 mai partout en province. RECYC-QUÉBEC recommande l'utilisation des stationnements et des espaces municipaux pour les points de collectes. L'Association des brasseurs du Québec et l'Association des détaillants en alimentation du Québec ont pris par aux discussions.

Les dépanneurs qui n'ont pas l'espace nécessaire pour offrir le service de récupération ne seront pas obligés de le faire. Ils devront néamoins orienter les clients vers l'endroit le plus proche où ils pourront se délester de leurs contenants consignés. L'objectif est de permettre aux employés de manipuler la marchandise dans des conditions sécuritaires.

Les nouvelles mesures seront communiquées par l'organisme sous peu.

Les modalités principales de reprises 

  • Lorsque cela est possible, les détaillants reprendront les contenants consignés apportés par la population dans des espaces extérieurs situés dans leur stationnement.
  • Lorsque la récupération sur le terrain de leurs commerces n’est pas possible, les détaillants se sont engagés à organiser des opérations de grandes corvées dans des espaces municipaux ou encore dans les stationnements de centres d’achat en collaboration avec des organisations communautaires et municipales.
  • Les opérations de récupération pourront prioriser la récupération de contenants tels que les bouteilles de bière à remplissage multiple (CRM), en collaboration avec les brasseurs et récupérateurs concernés.
  • Toutes les parties, ainsi que RECYC-QUÉBEC avec la collaboration de Consigneco et Consignaction, contribueront à relayer, via les médias sociaux et les autres médias pertinents, l’information relative aux endroits, aux dates de collecte et aux critères à respecter pour faciliter le retour des contenants.

Les brasseurs et les microbrasseries craignaient que leur production soit bientôt ralentie à cause d'une pénurie de bouteilles.

Plusieurs personnes ont été forcées de rebrousser chemin en fin de semaine en raison de la popularité des collectes organisées dans plusieurs succursales de la chaîne Maxi.

L'Association des brasseurs du Québec estime qu'entre 350 et 400 millions de contenants consignés ont été vendus dans la province depuis le début de la pandémie.