La ville garantie la protection des 26 personnes mises en demeure par l'aéroport

Aéroport de Québec, aéroport international Jean-Lesage

La Ville de Québec promet de payer pour la défense judicaire des 26 personnes visées par une mise en demeure de l'Aéroport de Québec.

Le maire Labeaume a affirmé ce matin qu'il souhaitait empêcher l'administration aéroportuaire de museler les membres du comité de travail sur l'accessibilité aérienne.

L'objectif des mises en demeure c'était de faire peur et ils ont réussi. C'est la Ville de Québec qui va défendre les 26 personnes. On veut les sécuriser et faire en sorte que dans ce pays on puisse penser et parler librement.

Régis Labeaume, maire de Québec

17 personnes ont été nommées en 2017 afin d'élaborer un rapport qui est attendu depuis juin dernier.

Ces dernières ont toutefois reçu un avis vendredi dernier, une démarche qui constitue selon le maire Régis Labeaume une poursuite bâillon.

Des adjointes administratives ont aussi été ciblées par ces mises en demeure.

La comité composé de membres de la ville, de l'Office du tourisme de Québec et de la communauté d'affaires avait pour mandat de se pencher sur l'offre insuffisante de liaisons à l'Aéroport internationale Jean-Lesage.