Le conflit de travail s'étire à l'usine Molson de Longueuil

Molson-grevistes-Etienne-Phenix (1)

Les plus récents pourparlers pour mettre un terme à la grève à l'usine Molson de Longueuil n'ont pas permis d'en arriver à une entente.

Les représentants de la partie patronale et syndicale se sont rencontrés lundi et mardi (hier) en présence du médiateur au dossier. En fin de journée, Molson a déposé une offre bonifiée. «C'est une bonne offre, on est très content. On espère maintenant que les employés syndiqués vont avoir la chance de prendre connaissance de cette offre-là et puis de pouvoir voter dans les prochains jours» a déclaré François Lefebvre, directeur régional des Affaires publiques et gouvernementales chez Molson-Coors Canada à Noovo Info.

Cette offre est jugée décevante par le syndicat des employés. Le président, Éric Picotte note toutefois une certaine avancée dans les pourparlers. «Le fossé se rapetisse, mais y'en reste encore beaucoup à faire» a fait savoir M. Picotte. L'offre ne sera pas présentée en assemblée aux syndiqués qui ont donné un mandat clair à leurs représentants pour négocier le prochain contrat de travail. 

Aucune autre séance de négociation n'est prévue pour l'instant, mais les canaux de communications demeurent ouverts. 

Archives/La nouvelle usine de Molson est située à Longueuil

Molson prise (encore) en défaut 

Autre mauvaise nouvelle pour le brasseur. Hier, le Tribunal administratif du travail a émis une ordonnance provisoire pour qu'il cesse l'utilisation de briseurs de grève. 

Depuis le début du conflit, 39 personnes (salariés, cadres & sous-traitants) ont effectué du travail normalement effectué par des syndiqués, incluant la livraison de bière. Une première plainte avait été déposée le 28 mars dernier. 

«On est en train d'analyser les mesures de cette décision intérimaire. On a un plan de contingence (...) Soyez assuré qu'on fait tout en notre possible pour livrer la bière à nos clients partout au Québec» a commenté François Lefebvre, porte-parole de Molson. 

La grève à l'usine Molson de Longueuil a été déclenchée le 25 mars dernier par les 435 employés. Les points en litige sont nombreux, incluant les salaires. Le processus de mises à pied ne tenant pas compte de l'ancienneté a été retiré des demandes de l'employeur.