Le conseiller Jean Rosseau demande un métro pour traverser sous le fleuve

Metro

Dans une lettre d'opinion publiée lundi dans Le Soleil, le conseiller pour Démocratie Québec s'adresse au gouvernement Legault afin de revoir son projet de troisième lien et d'y inclure exclusivement du transport collectif, sous forme de métro.

Il en profite d'ailleurs pour comparer son projet à celui de la ligne jaune à Montréal, qui relie les stations de Longueuil et de Berri-UQAM.

Son plan inclut également la fusion des sociétés de transport de Québec et Lévis afin de créer un nouveau réseau de transport régional.

Tarification unique pour le vaste territoire, paiement automatisé par téléphone cellulaire, intégration des flottes de véhicules et de l’offre de services pour personnes handicapées; il y aurait de nombreux avantages.
- Jean Rousseau, Démocratie Québec

La portion autoroutière du projet de 3e lien est en contradiction avec celui du Tramway selon Démocratie Québec, qui explique que ce dernier se veut une façon de réduire la congestion au centre-ville de Québec alors que le tunnel apporterait des milliers de voitures à Québec tous les jours.

De plus, Jean Rousseau pense que les risques d'accidents de circulation dans un site souterrain doivent aussi être pris en compte. Le conseiller de la seconde opposition de l'hôtel de ville de Québec souhaiterait voir ExpoCité comme le terminal principal de Québec pour le lien sous-fluvial.

Le pont de Québec partie intégrante du projet

L'autre point majeur du plan de Démocratie Québec serait d'intégrer le pont de Québec au réseau de transport collectif.

Dans sa lettre au bureau du premier ministre, Jean Rousseau propose d'y intégrer un trajet de trambus qui connecterait le pôle d'échange de Laurier à l'une des stations de métro de Lévis.

Le gouvernement fédéral devra aller de l’avant avec le rachat du pont de Québec et accepter qu’il serve de façon prioritaire au trambus.
- Jean Rousseau, Démocratie Québec