Le fuyard en bobettes obtient une absolution inconditionnelle

sq

L'homme qui a fait les manchettes avec le surnom du fuyard en bobettes en août 2018 obtient la clémence du tribunal à Québec.

En pleine psychose provoquée par des abus de drogues et d'alcool, Jimmy Raymond-Bélanger avait déclenché une poursuite policière sur une distance de 170 kilomètres à bord d'une camionnette de la Sûreté du Québec. 

Il a finalement obtenu une absolution inconditionnelle après avoir plaidé coupable hier à des accusations de vol d'un véhicule, de conduite dangereuse et possession de méthamphétamines.

Rappelons que l'homme de 31 ans avait sauté d'une fenêtre brisée de sa résidence de Boischatel en sous-vêtements et pris la fuite jusqu'à Yamachiche en Mauricie, le tout sous les yeux des policiers.

Devant le juge, il a expliqué avoir sombré dans la drogue et l'alcool avant que son entreprise d'hébergement Web ne fasse faillite.

Le Soleil raconte d'ailleurs l'histoire de son ascension dès 17 ans dans le monde ultra-compétitif des technologies qui lui a permis de remporter un bon montant d'argent très jeune. La chute a été aussi brutale.

L'informaticien est sobre depuis son arrestation.