Le maire de Lévis écorche la petite ''élite montréalaise''

Gilles Lehouillier

Le maire de Lévis accuse une minorité d'environnementalistes d'acharnement leur reprochant de vouloir faire dérailler le projet de tunnel entre Québec et Lévis.

Gilles Lehouillier a notamment cité hier soir un article de La Presse traitant d'une étude sur l'habitat d'un poisson, en l'occurence le bar rayé, qui serait menacé par le mégachantier.

Les données fédérales obtenues par le quotidien laissent croire que le développement d'infrastructures dans le fleuve Saint-Laurent à la hauteur de l'Île d'Orléans pourrait avoir des conséquences importantes pour cette espèce classée comme étant en voie de disparition.

En marge d'une séance du conseil municipal, le magistrat de la Rive-Sud a énuméré la liste de projets subventionnés en cours de réalisation dans la métropole dont le prolongement de la ligne bleue (4,5 milliards), le prolongement de l'autoroute 30 (1,5 milliard), le réaménagement de l'échangeur Turcot (4,5 milliards) et le REM (6,3 milliards).

Est-ce qu'on les écoeure avec ça nous autres? Absolument pas. De quoi ils se mêlent premièrement, cette petite élite montréalaise là, de quoi ils se mêlent? 

- Gilles Lehouillier, maire de Lévis

Il ajoute que 57% de la population québécoise est en faveur de la promesse de la CAQ selon un sondage Léger présenté en juin dernier.

Le gouvernement Legault promet une première pelletée terre sur le chantier du troisième lien en 2022. Le corridor où doit passer le tunnel n'est toutefois pas encore définitif et on ne connait toujours pas l'ampleur de la facture qui va assurément s'élever à plus de 4 milliards de dollars.