Le Manoir Liverpool changera de propriétaires

Manoir Liverpool, résidence ainés, personnes âgées, coronavirus, covid-19, Lévis

La résidence privée pour ainés le Manoir Liverpool est sur le point de changer de propriétaires à Lévis. Le CISSS de Chaudière-Appalaches confirme par ailleurs que la direction actuellement a nui sérieusement à la santé et au bien-être de leurs usagers.

L'établissement qui se retrouve sur la courte liste de l'enquête publique du coroner sur les décès de la première vague de la pandémie au Québec était sur le point de perdre sa certification avant que le scénario de la vente arrive sur la table.

Une entente de principe est intervenue entre l'actuelle direction et un acheteur potentiel.

Le CISSS de Chaudière-Appalaches enverra un gestionnaire sur place pour assurer la transition en attendant que la transaction soit complétée.

Des lacunes depuis des années

Les exploitants de la résidence pour personnes âgées faisaient l'objet d'une enquête après que de nombreux problèmes aient été soulevés concernant leurs pratiques en matière d'alimentation, d'hygiène et de distribution de médicaments aux résidents.

Le CISSS n'a toutefois toujours pas publié ses conclusions, ce que dénonce la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais. 

Via son compte Twitter, elle a réclamé cet après-midi la publication rapide du rapport sur la résidence Liverpool.

"J'exige que le CISSS Chaudière-Appalaches rende le rapport sur le Manoir Liverpool public d’ici ce vendredi 5 février au plus tard. Les faits doivent être assumés et les questions doivent être répondues." -​Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés.

Les autorités précisent que les résultats de l'enquête doivent être traités avant d'être rendus publics afin de protéger la confidentialité des informations personnelles des témoins rencontrés. Plus de 90 personnes se sont confiés aux enquêteurs.

Avec la collaboration de Caroline Dumont