Le monument "Vivre ensemble" inauguré

Monument Vivre ensemble

La Ville de Québec dévoilait ce matin le monument à la mémoire des victimes de l'attentat de la Grande Mosquée.

Située de chaque côté de la route de l’Église, à l'intersection du chemin Sainte-Foy, l'oeuvre comporte une partie au Centre culturel islamique et une autre au site patrimonial de la Visitation. Intitulée "Vivre ensemble", elle représente un arbre, symbole de vie.

"Pour nous à Québec, "vivre ensemble" ça veut dire que chaque personne a sa place dans la Cité, qu'on soit jeune ou vieux, homme ou femme, riche ou pauvre, pratiquant ou non pratiquant, de n'importe quelle ethnie et peu importe notre orientation sexuelle. Nous avons droit au respect de nos choix, de nos goûts  et de nos convictions." - Régis Labeaume, maire de Québec.

Les noms des six victimes du 29 janvier 2017,  Ibrahima Barry, Mamadou Tanou Barry, Khaled Belkacemi, Abdelkrim Hassane, Azzedine Soufiane et Aboubaker Thabti,  sont gravés sur des socles de pierre ornés de feuilles d'aluminium.

Ces dernières sont ajourées aux motifs inspirés des pays d'où sont originaires des victimes, soit le Maroc, la Guinée, la Tunisie et l'Algérie. 

L'artiste Luce Pelletier y a aussi ajouté une citation du poète libanais Khalil Gibran : "Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit", une phrase employée par le maire Labeaume au moment des obsèques des victimes.

Présent à la cérémonie, le cofondateur du Centre culturel islamique, Boufeldja Benabdallah, s'est dit très touché par l'oeuvre et le soutien de la population de Québec.

"Ce genre de chose qu'on installe, elles sont faites avec les intentions et avec la grandeur d'âme des hommes et des femmes qui ne veulent qu'une seule chose: le bien vivre ensemble."  Boufeldja Benabdallah, représentant du Centre culturel islamique.

La Ville de Québec et les deux paliers de gouvernement ont assumé les frais de 440 500$ pour le mémorial.