Le SPVQ se tourne vers le public pour son enquête pour meurtre

Eustachio Gallese, Marylène Lévesque, Québec, meurtre, spvq

La police fait appel au public afin de faire progresser son enquête sur le meurtre de Marylène Lévesque à Québec. Un poste de commandement est déployé dans le stationnement du parc Victoria afin de collecter des renseignements sur les allées et venues du suspect de 51 ans. Les enquêteurs seront sur place jusqu'à 14h00.

Eustachio Gallese aurait quitté l'hôtel Sépia aux environs de 20h45 le soir du 22 janvier, pour ensuite se présenter à la Centrale Victoria à 23 h 35 où il a déclaré avoir commis un meurtre.

La police tente maintenant d'établir avec précision ses déplacements entre 16 h et 17 h 45, entre 20 h 43 et 21 h 30 et entre 23 h et 23 h 30.

Le SPVQ cherche aussi à retrouver un cellulaire de marque iPhone X rose doré ainsi qu'un cellulaire de marque Motorola bleu indigo.

Enquête publique

L'homme accusé du meurtre de la jeune femme de 22 ans était en semi-liberté depuis à peine 10 mois, après avoir purgé une sentence de 15 ans pour un meurtre en 2004, quand il a confessé son crime le soir du 22 janvier.

Les responsables de libérations conditionnelles lui permettaient de rencontrer des femmes pour combler ses besoins sexuels, détails qui a choqué la population et les politiciens. Le chef de police de la Ville de Québec Robert Pigeon s'est aussi interrogé vendredi sur la stratégie des agents de probations.

À la lumière de ces informations, le ministre de la Sécurité publique Bill Blair a accepté que le comité permanent de la sécurité publique se penche sur le dossier, à la demande des conservateurs. Une enquête interne a aussi été amorcée.

Les funérailles de la Saguenéenne seront célébrées samedi après-midi à Saguenay,