Le suspect du Vieux-Québec devant la justice

Palais de justice de Québec

L'homme accusé à la suite de l'attaque du 31 octobre dans le Vieux-Québec était de retour en cour, aujourd'hui.

La comparution de Carl Girouard par visioconférence fut très brève, le temps de lever l'ordonnance de non-publication sur l'identité de quatre des cinq blessés et de fixer une nouvelle date.

Le suspect de 24 ans, qui fait face à deux accusations de meurtre prémédité et à 5 accusations de tentative de meurtre, reviendra au palais de justice de Québec le 20 novembre.

Entre-temps, la défense devrait recevoir l'essentiel de la preuve recueillie dans le dossier.

Rappelons que Suzanne Clermont, 61 ans, et François Duchesne, 56 ans, ont tous deux perdu la vie après avoir été attaqués au sabre japonais dans les rues du Vieux-Québec, samedi soir. Des hommages émouvants leur ont été rendus, lundi et mardi soir.

Le gouvernement du Québec a par ailleurs mis en ligne un registre de condoléances, disponible  jusqu'au 9 novembre, après quoi les messages seront transmis aux familles.

Le document est accessible ici.

Levée partielle de l'ordonnance de non-publication

Le passage en cour du suspect a également été l'occasion de levée l'ordonnance de non-publication sur l'identité de quatre des cinq blessés, avec leur accord.

Parmi eux, seuls Lisa Mahmoud et Pierre Lagrevol ont commenté le drame qu'il ont vécu, notamment sur les réseaux sociaux. Les deux amis ont été attaqués alors qu'ils se trouvaient dans un escalier, tout près du Château Frontenac.

"Je suis émue par tout l'amour que vous essayez de me transmettre.. je vie [sic] actuellement la période la plus sombre de ma vie et la plus douloureuse jamais je n'aurais pu penser vivre ça. J'ai été victime d'une tentative de meurtre au sabre j'ai reçu plusieurs coups..mais dieu merci je suis encore en vie." - Lisa Mahmoud, victime.