Le traçage des infections est difficile dans Chaudière-Appalaches

COVID-19

La santé publique est incapable de retracer l'origine de près de 75% des nouvelles infections à la COVID-19 sur le territoire de Chaudière-Appalaches.

La direction régionale rappelle que les patients qui collaborent aux enquêtes épidémiologiques ne s'exposent à aucune contravention, peu importe la manière dont ils ont été contaminés.

Les cas positifs ont explosé sur la Rive-Sud avec 758 infections la semaine dernière. La santé publique se doute d'ailleurs que les rassemblements illégaux ne sont pas étrangers à la situation. 

Près d'un dépistage sur 10 s'avère positif depuis les Fêtes du côté au sud du fleuve.

La situation est particulièrement préoccupante du côté de la Beauce où sont recensés 60% de toutes les éclosions dans les entreprises de Chaudière-Appalaches.

Le bilan en baisse

La région de Chaudière-Appalaches a enregistré 116 nouveaux cas de COVID-19 jeudi, portant le total à 1152 cas actifs, et deux nouveaux décès dans son plus récent bilan. 36 personnes sont hospitalisées, dont 9 aux soins intensifs.

1 878 vaccins ont par ailleurs déjà été administrés, alors que les résidents de 16 CHSLD de la région ont commencé à être vaccinés à partir de jeudi.

Dans la Capitale-Nationale, 161 nouveaux cas et 12 décès sont rapportés jeudi. Sur 110 personnes hospitalisées, 15 se trouvent aux soins intensifs.  

7309 doses du vaccin contre la COVID-19 qui ont été administrées jusqu'ici dans la Capitale-Nationale.