Le vaccin québécois est sur la bonne voie

Quebec City company Medicago is working with the Canadian government to find a cure to COVID-19. (Credit Medicago)

Le vaccin québécois contre la Covid-19 est sur la bonne voie. Medicago, basée à Québec, et GlaxoSmithKline (GSK) espèrent pouvoir commencer la distribution de leur sérum au troisième trimestre de cette année.

Les deux pharmaceutiques ont annoncé mardi avoir obtenu une réponse immunitaire satisfaisante, à la lumière des données issues de la seconde phase des essais cliniques. Le vaccin candidat du laboratoire québécois est injecté avec l'adjuvant à usage pandémique de GSK.

Chez les participants de la phase 2 des essais cliniques, le traitement a permis de générer 10 fois plus d'anticorps que lors d'une infection naturelle.

Après deux doses, le candidat-vaccin avec adjuvant a induit une solide réponse immunitaire cellulaire et une bonne production d'anticorps neutralisants chez tous les sujets, indépendamment de leur âge

- Nathalie Landry, vice-présidente exécutive, Affaires scientifiques et médicales, chez Medicago

La phase 3 des essais cliniques est en cours depuis la mi-mars à l'échelle mondiale. Elle permettra de s'assurer de l'efficacité et de la sécurité du produit. 30 000 candidats y participent en Amérique du Nord, en Amérique latine et en Europe.

Jusqu'à présent, les quelque centaines de personnes qui ont reçu les doses de Medicago n'ont rapporté que des symptômes légers et de courte durée.