Les banlieues de Québec bientôt desservies par le Flexibus

RTC

Un nouveau service de transport à la demande sera offert par le RTC à partir de l'été prochain. Dès le mois d'août, les résidents des villes en périphérie de Québec pourront réserver un transport en Flexibus.

Notre-Dame-des-Laurentides, Saint-Émile, Lac-Saint-Charles, Wendake, Val-Bélair, Loretteville et Montmorency seront les premières à pouvoir en bénéficier.

Les réservations pour un transport dans une même zone pourront se faire à une quinzaine de minutes d'avis et aux mêmes tarifs qu'un transport régulier en autobus, à partir d'un lien avec l'application Nomade, déjà existante.

Ce sont des fournisseurs, lesquels pourraient être des chauffeurs de taxis, qui offriront le service en utilisant des minifourgonnettes identifiées pouvant accueillir huit passagers.

Le président du RTC, Rémy Normand, précise que l'objectif visé est ultimement d'inciter une plus grande part des résidents de Québec à utiliser le transport en commun, en facilitant la connexion au réseau actuel, et à réduire l'utilisation d'un deuxième véhicule.

Le service n'opérera pas selon un horaire préétabli, mais bien en fonction des demandes, et sera ajusté selon les besoins.

Avec cette annonce déjà prévue depuis des mois, le maire Labeaume reconnaît quant à lui qu'il comprend mal quelles sont les attentes exactes de M.Legault en matière de desserte des banlieues, lui qui attend toujours l'autorisation de lancer les appels d'offres pour son projet de tramway,

"Non seulement ont se rend en banlieue à l'est et à l'ouest, au nord, en plus de ça on a la couronne périphérique. Le plan a été présenté, il est dessiné. Là, on a dans les secteurs au nord principalement du transport à la demande. On avait dit qu'on le ferait, on livre ce qu'on avait dit et en plus de ça, on est connectés sur les MRC autour et sur la rive-sud. La toile est complète." - Régis Labeaume, maire de Québec.

Un budget de 2M$ est prévu pour la première année d'opération du Flexibus.