Les piétons de Québec et Montréal ne traversent pas de la même façon

Traverse piétons école - iStock trendobjects

Ce n'est pas qu'une impression, les piétons ne traversent pas les intersections de la même façon à Québec qu'à Montréal.

Les résultats préliminaires d'une étude obtenue par La Presse canadienne démontrent que la programmation des feux de circulation influencerait le comportement des marcheurs.

À Québec, les véhicules sont généralement immobilisés dans toutes les directions durant la phase piétonne de sorte qu'une personne sur dix prend le risque de traverser en diagonale. L'initiative est plus dangereuse puisque le système est programmé afin de permettre une traverse en deux phases sous forme de L.

Le Code de la sécurité routière interdit aussi la manoeuvre qui pourrait mener à une contravention.

Dans 13% des observations notées à Québec, un véhicule a passé devant ou derrière un piéton au moment où il se trouvait dans la rue. C'est une proportion trois fois moindre qu'à Montréal.

Un total de 2 780 piétons ont été suivis par les chercheurs à 12 intersections comparables dans les deux villes.

L'étude pilotée par l'INRS, l'université Polytechnique à Montréal et Accès transports viables doit se poursuivre jusqu'au printemps.

Il sera intéressant de voir si les gens se montreront plus patients en hiver en raison des conditions routières plus dangereuses.