Libéré de ses accusations pour cause de troubles mentaux

Police Sûreté du Québec (Sûreté du Québec)

Un homme de 44 ans, à l'origine d'un important déploiement policier le mois dernier à Lévis, est déclaré non criminellement responsable pour cause de troubles mentaux.

Armé, Bruno Roy s'était barricadé dans son logement du secteur Pintendre, diffusant des vidéos sur les réseaux sociaux dans lesquels il exprimait fermement son opposition aux mesures gouvernementales contre la COVID-19.

Il avait finalement été arrêté après un siège d'une quinzaine d'heures, puis accusé de menaces de mort, d'intimidation envers les policiers et de plusieurs infractions au sujet des armes à feu.

En septembre, une accusation d'entrave au travail des policiers avait également été portée contre lui après qu'il s'en soit pris à un policier de la Sûreté du Québec qui venait l'intercepter pour une infraction au code de la route. Cette accusation a également été retirée.

L'individu a tout de même pu être libéré sous diverses conditions en attendant les résultats d'une évaluation de la commission d'examen des troubles mentaux. Il lui est notamment interdit d'utiliser les réseaux sociaux, de posséder des  armes et de consommer de l'alcool.

Bruno Roy est notamment propriétaire d'une bleuetière et avait retenu l'attention en juillet dernier alors qu'il offrait à la population de venir récolter des bleuets gratuitement pour palier à l'absence de main d'oeuvre.