Louis Garneau en difficultés financières

Louis Garneau, vélo, équipement cyclistes, faillite

L'entreprise Louis Garneau Sports est au bord de la faillite et se place à l'abri de ses créanciers avec des dettes qui s'élèvent à près de 32 millions de dollars.

Les travailleurs du siège social situé à Saint-Augustin-de-Desmaures sont les premiers à écoper alors que 66 employés ont été remerciés temporairement. Le fabricant de vêtements et d'accessoires de vélo promet de tout mettre en oeuvre pour les rappeler le plus rapidement possible.

Le président fondateur Louis Garneau attribue sa situation précaire aux faillites de ses deux plus gros clients à l'international. Il admet aussi avoir investi peut-être un peu trop tard dans le virage technologique.

Il profitera des prochains mois pour amorcer une restructuration qui nécessitera des modifications dans les opérations de l'entreprise. Louis Garneau lance un appel aux investisseurs québécois à qui il pourrait céder l'entreprise pour s'assurer la relancer et de sauver les autres emplois.

«Malheureusement, nous sommes dans une situation où nous devons prendre des décisions difficiles pour l’avenir de l’entreprise. Avec la crise qui frappe le marché, c’est un véritable vent de face que nous devons affronter. Je veux être clair : garder le siège social au Québec et maintenir le plus d’emplois possible sont une priorité.»

- Louis Garneau, président fondateur de l'entreprise

Notons que l'entreprise a aussi été contrainte de fermer son usine de production de textile en septembre dernier. La décision avait entraîné 46 congédiements.

Louis Garneau Sports employait près de 400 personnes pas plus tard que l'automne dernier. Avec les plus récentes mises à pied, il en reste moins de cent à Québec. L'entreprise qui est en affaires depuis 37 ans détient aussi des installations au Vermont, au Mexique et en France. Ses produits sont exportés dans 40 pays.