Québec: 2 morts et 5 blessés, un suspect arrêté

Un suspect âgé dans la mi-vingtaine a été arrêté peu avant 1h cette nuit dans le Vieux-Port de Québec, en lien avec des agressions à l'arme blanche ayant fait deux morts et cinq blessés, samedi soir. 

On ignore l'identité des victimes, alors que l'état des blessés est variable. On ne craint toutefois pas pour leur vie, selon le CHU de Québec.

Une conférence de presse impliquant la police de Québec, la ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault et le maire de Québec Régis Labeaume, aura lieu à 9h30.

Dimanche matin, la police de Québec a indiqué sur son compte Twitter que la situation est sous contrôle.

Les autorités demandent à la population d'éviter de circuler dans les environs du Vieux-Québec pour ne pas nuire à l'enquête. 

Les personnes détenant de l'information sont invitées à contacter la police de Québec.

Steve Jolicoeur, collaboration spéciale

Steve Jolicoeur, collaboration spéciale

Samuel Pouliot, caméraman Bell Média

Rappel des faits

Une importante opération policière a été déployée vers 22h30 samedi soir. 

Un individu portant un costume médiéval et armé d'une épée s'en est pris à plusieurs personnes, dans les secteurs du Château Frontenac et de la porte St-Jean.

Plusieurs policiers, un poste de commandement et maîtres-chiens ont notamment été déployés sur le terrain.

La chasse à l'homme a pris fin plus de deux heures plus tard, dans les environs de l'Espace 400e, au Bassin Louise. 

L'individu a été transporté dans un centre hospitalier pour y subir une évaluation, selon ce qu'a fait savoir le SPVQ lors d'un point de presse. On ignore s'il est connu des milieux policiers.

"On a un suspect qui a été arrêté un peu avant 1h ce matin. On a communiqué à la population de bien vouloir rester à l'intérieur de leur résidence pour faciliter notre travail et je réitère cette demande. Il y a toujours une enquête policière qui est en cours."

Étienne Doyon, porte-parole SPVQ

Steve Jolicoeur, collaboration spéciale

Samuel Pouliot, caméraman Bell média

Samuel Pouliot, caméraman Bell Média

LES RÉACTIONS SE MULTIPLIENT

Le premier ministre François Legault a réagi à la situation dimanche matin.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s'est adressé aux gens de Québec.

Les chefs des partis d'opposition à l'Assemblée nationale se sont aussi exprimés.

Les députés fédéraux de la région de Québec ont offert leurs condoléances aux familles.

 

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Bill Blair, assure qu'il surveille la situation de près.

Le chef de l'opposition officielle à l'hôtel de Ville de Québec, Jean-François Gosselin, a tenu à remercier les services d'urgence.

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a publié un gazouilli dimanche matin:

Capture d'écran Twitter

La Sûreté du Québec et la police de Montréal ont également exprimé leur soutien.

L'histoire fait aussi les manchettes dans la presse internationale.

Les journaux britanniques The Guardian et Daily Mail, les médias français BFMTV et France24, ainsi que CNN et le New York Times aux États-Unis font partie de ceux qui traitent le dossier.

Le drame se retrouve aussi en Chine, dans le South China Morning Post, ainsi que dans le Sydney Morning Herald d'Australie et le journal espagnol El Mundo

En collaboration avec Andrée-Anne Barbeau, journaliste Bell Média