Québec dévoile les images du nouveau pont de l'Île d'Orléans

pont, ile, d'orléan

Le nouveau pont de l'Île d'Orléans comptera une voie de circulation dans chaque direction, en plus de prévoir une voie pour les véhicules d'urgence.

En présentant les images de la future structure à haubans d'un peu plus de 2 km ce matin, le ministre des Transports François Bonnardel a précisé que ces voies seront élargies.

Des voies multifonctionnelles de chaque côté permettront aussi aux piétons et cyclistes de l'emprunter.

La construction du pont de l'île d'Orléans, à envison 120 mètres à l'ouest du pont actuel, doit s'amorcer en 2022 pour une livraison en 2027.

C'est le consortium Groupement Origine Orléans qui sera chargé des études d'avant-projet.

DES NOUVELLES À VENIR POUR LE 3e LIEN

Le ministre Bonnardel reste évasif en ce qui concerne le projet de 3e lien, mais réaffirme que des nouvelles sont à venir, très bientôt.

Il ajoute par ailleurs qu'il maintient son appui au projet de réseau structurant de transport en commun, mais qu'il est nécessaire d'obtenir certaines réponses pour aller de l'avant.

"L'automne n'est pas terminé et vous allez me revoir très bientôt, autant pour le réseau structurant que pour le tunnel Québec-Lévis. Pour notre équipe, nous ne sommes pas en retard. C'était quand même important, avec l'investissement de 1,8G$ de notre gouvernement, d'être capable de bien évaluer les changements que la Ville a décidé de faire, de passer du trambus aux voies réservées, à la baisse d'achalandage que la Ville de Québec avait prévue. [...] Qu'on ne se méprenne pas, on appuie ce projet, je l'ai déjà dit en commission parlementaire, je suis 150% derrière la Ville de Québec pour que ce projet se réalise." - François Bonnardel, ministre des Transports.

De son côté, le BAPE doit rendre son rapport sur le projet de tramway aux environs du 5 novembre. Au début du mois, l'organisme avait réclamé au MTQ certains détails concernant le tracé du 3e lien et ses impacts sur le projet de tramway, mais les réponses avaient été jugées insuffisantes.