Québec dévoile son calendrier pour la vaccination de masse

Tableau vaccination masse

L'ensemble de la population québécoise adulte sait maintenant à quel moment elle pourra prendre rendez-vous pour la vaccination contre la COVID-19. Les 50 à 59 ans pourront s'inscrire dès demain via le portail Clic Santé. Ensuite, la limite d'âge descendra de 5 ans tous les 2 jours.

Le ministre de la Santé Christian Dubé était accompagné du directeur national de Santé publique Horacio Arruda et du directeur de la campagne de vaccination, Daniel Paré lors du point de presse, cet après-midi.

«On a discuté entre nous, est-ce qu'on parlait de la voiture, du tunnel, de la lumière... Non, on a décidé que le ciel commence à se dégager et on commence à voir vraiment les rayons de soleil. Et je pense qu'on attendait tous ce jour-là depuis longtemps. C'est un grand jour pour le Québec!» -Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

Le calendrier prévoit que des plages horaires seront progressivement ouvertes à l'ensemble de la population adulte les lundis, mercredis et vendredis jusqu'au 14 mai, en fonction de l'âge et non de l'année de naissance.

Les 45-49 ans pourront donc prendre rendez-vous à partir du 3 mai, les 40-44 ans à partir du mercredi 5 mai,  les 35-39 ans à partir du vendredi 7 mai, les 30 à 34 ans le lundi 10 mai, les 25-29 ans le mercredi 12 mai et finalement les 18-24 ans le vendredi 14 mai.

 

10 entreprises seront mises à contribution dès lundi et les pharmacies recevront davantage de vaccins. Québec s'attend à recevoir 2,5 millions de doses au cours du mois de mai.

Pour faciliter le déroulement de la vaccination de masse, des rendez-vous seront ajoutés les soirs et les week-ends. Un projet de vaccination à l'auto dans la région métropolitaine sera aussi annoncé la semaine prochaine.

Le gouvernement Legault affirme n'avoir maintenant plus de doute qu'il réalisera son objectif d'avoir vacciné tous ceux qui le veulent d'ici le 24 juin.

DES MESURES SPÉCIALES D'URGENCE AU BAS-ST-LAURENT

La région du Bas-St-Laurent connaît une hausse de la propagation du virus. Elle devra à son tour se soumettre à des mesures spéciales d'urgence, à partir de la nuit de samedi à dimanche.

Les MRC de Matane, de la Matapédia et de Mitis sont toutefois exclues.

Le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, précise que l'ensemble des écoles du territoire demeureront ouvertes malgré tout, puisque les milieux de travail et les rassemblements sont les principales sources de contagion dans la région.

«C'est clair qu'il peut toujours y avoir des éclosions dans les milieux scolaires, on le sait, mais elles sont  petites et on peut contenir très rapidement l'intervention. Il semble y avoir certaines transmissions, je vous dirais, communautaires.» - Horacio Arruda, directeur national de Santé publique.

(Avec la collaboration de Marie-Pier Boucher, journaliste Noovo Info)