Québec en Alerte : les corps policiers municipaux ne sont pas formés

Québec en alerte

Les policiers de Québec auraient été incapables d'utiliser le système Québec en Alerte, même s'ils l'avaient voulu, pour avertir les résidents le soir de la tuerie dans le Vieux-Québec.

L'outil, principalement utilisé pour les enlèvements d'enfants (alerte AMBER) depuis 2018, permet de joindre la population avec un message à la télé, à la radio et sur les téléphones intelligents. Or, il appert que les corps policiers municipaux n'ont pas encore reçu la formation pour l'utiliser. 

Québec en Alerte a été déclenché à seulement deux reprises en 2020 lors de la disparition de Martin Carpentier et de ses deux filles à Saint-Apollinaire ainsi que lors du passage d'une tornade.

Il faut noter que le soir du drame, les chauffeurs de taxi et d'autobus ont rapidement été prévenus alors que les patrouilleurs omniprésents dans les rues de la Haute-Ville ordonnaient aux piétons de rentrer à la maison.

Le premier message officiel des autorités a été publié sur Twitter une heure trente après le signalement du meurtrier à proximité du Château Frontenac.