Saint-Apollinaire : hommage aux fillettes décédées, le père toujours recherché

Norah Carpentier, Romy Carpentier, Martin Carpentier, cavale, Saint-Apollinaire, Sûreté du Québec

Une centaine de policiers ont passé la nuit à traquer Martin Carpentier dans les environs de Saint-Apollinaire, mais sans succès. Les recherches sont concentrées dans une zone de 15 kilomètres carrés où les corps des soeurs Norah et Romy ont été découverts samedi.

Des drones munis de caméras thermiques ont survolé le périmètre alors que le groupe tactique d'intervention de la Sûreté du Québec s'est joint aux opérations hier soir. L'unité canine, un hélicoptère et des VTT s'ajoutent aussi aux patrouilles terrestres.

Les ratissages sont concentrés dans un vaste boisé près des rangs Saint-Lazarre et Bois-Joly où des «éléments d'intérêts» ont été récupérés. Les enquêteurs tentent de déterminer si des objets dénichés dans la nature sont reliés au suspect en cavale.

Le corps policier provincial estime que les chances de retrouver vivant le père de 44 ans diminuent d'heure en heure. Il n'a pas été aperçu depuis maintenant cinq jours, période durant laquelle il n'aurait pas pu beaucoup boire et manger.

Rappelons que la voiture a été retrouvée lourdement endommagée sur l'autoroute 20 mercredi soir à la suite d'un capotage sur la Rive-Sud de Québec.

La SQ demande aussi aux civils de se tenir loin du périmètre des recherches puisqu'il s'agit désormais d'une enquête criminelle.

Hommage déchirant à Lévis

La tragédie bouleverse le Québec en entier comme l'a souligné le premier ministre Francois Legault en fin de semaine.

À Lévis, les personnes se sont relayées par dizaines pour rendre hommage aux deux petites alors que toute lueur d'espoir a été anéantie samedi. Les deux enfants de 6 et 11 ans ont vraisemblablement été assassinées par leur père.

Un mémorial a pris forme sur une terrasse du parc des Chutes-de-la-Chaudière où les peluches et les messages touchants s'accumulent.

Les enfants habitaient à quelques minutes de l'endroit à Lévis.

Norah Carpentier, Romy Carpentier, Martin Carpentier, cavale, Saint-Apollinaire

L'initiative vient du 128e groupe scout de Charny dans lequel Romy et Norah Carpentier étaient inscrites. Leur père Martin Carpentier était également impliqué au sein de l'organisme.