SONDAGE Le moral reste bon à Québec malgré la pandémie

covid-19, ville de québec, déconfinement, coronavirus, contamination,

Les résidents de Québec gardent le moral depuis le début de la pandémie, mais ils ne sont pas nécessairement pressés de lever toutes les mesures de confinement.

82% des 1 200 des participants au sondage Léger commandé par la ville estime que la qualité de vie reste bonne, même si un répondant sur deux (55%) a perdu de l'argent.

Le tiers de la population demeure cependant préoccupée par les prochains mois et croit que le pire de la crise sanitaire n'est pas encore passé.

Globalement on sent que le moral est bon. Les travailleurs sont confiants. Même parmi les gens qui ont perdu leur emploi, ils sont confiants de retrouver du travail. Gardons à l'esprit que le tiers de la population est plus anxieuse et pense que le pire (de la crise) est à venir.

- Caroline Roy, V-P associée Léger

L'idée de participer à un spectacle ou un événement d'envergure insécurise aussi près de 70% de la population qui compte bouder d'autres lieux publics. Une personne sur deux évitera davantage les bars et les restaurants quand le confinement prendra fin.

Le maire de Québec Régis Labeaume sera parmi les premiers à partager un repas sur une terrasse « avec un ami, même à distance de 2 mètres, prendre une bière et manger ». Il concède que les gens seront probablement hésitants dans les premiers jours de la réouverture, mais que les restaurateurs auront « de l'espace pour faire de bonnes affaires ». La ville devrait annoncer plus tard la création d'espace supplémentaire pour faciliter les déplacements et le commerce.

Plus de chômage et de télétravail

Selon le coup de sonde de Léger, 31% des travailleurs de Québec ont perdu leur emploi depuis le début de la crise. La majorité croit que ce n'est qu'une situation temporaire.

Parmi ceux qui n'ont jamais cessé de recevoir un chèque de paie, un peu moins de la moitié ont dû s'adapter au télétravail de sorte que plus d'un travailleur sur quatre bosse de la maison à Québec, soit 28%.

Le télétravail enchante les convertis si bien qu'une majorité désire poursuivre l'expérience quelques jours par semaine après la crise. N'empêche, plusieurs répondants préfèrent encore se rendre au boulot.

Certaines modifications apportées pendant la pandémie seront maintenues par l'administration municipale, sauf que plusieurs fonctionnaires devront encore se déplacer pour travailler.

Oui le télétravail c'était écrit dans le ciel que ça allait augmenter et l'augmentation va être encore plus rapide, il n'y a aucun doute. Mais de là à penser que les gens veulent passer 80% de leur temps à la maison, ce n'est pas vrai. Les gens ont besoin de voir du monde.

- Régis Labeaume, maire de Québec

Le sondage a été réalisé en ligne du 23 au 29 avril auprès des résidents des six arrondissements de la ville.

D'autres statistiques du sondage Léger

55% des répondants ont subi un impact financier depuis le début de la pandémie principalement via leur épargne-retraite et les placements.

33% des répondants de Québec pensent que le pire de la crise est derrière nous contre 18% dans l'ensemble de la province

Les lieux plublics de la ville comme les parcs représentent la plus haute source d'insécurité chez les citoyens à 79%