Tramway: Bruno Marchand renonce à la taxe spéciale

Bruno Marchand

Vertement critiqué hier après avoir laissé entendre que son parti imposerait une taxe foncière sur la plus-value des immeubles situés le long du tracé du tramway, Bruno Marchand fait marche arrière.  

Le chef de Québec forte et fière n’imitera pas la Ville de Montréal qui depuis 3 ans impose une taxe spéciale aux édifices commerciaux et résidentiels situés sur le parcours du REM.  

Les autres candidats à la mairie de Québec n’ont pas tardé hier à dénoncer les intentions de Bruno Marchand.  

En point de pesse aujourd'hui, monsieur Marchand n'a pas fermé la porte à l'imposition d'une redevance sur les nouveaux projets immobiliers qui pourraient se réaliser le long du parcours du futur tramway.