Travaux sur le pont Laporte : il y avait un autre scénario

pont pierre-laporte, accident, remorque

Le ministère des Transports a choisi de fermer partiellement le pont Pierre-Laporte pendant deux périodes de 10 jours dans l'espoir que la nouvelle membrane reste collée plus longtemps.

L'autre scénario, moins contraignant, était de fermer plusieurs voies les fins de semaines et toutes les nuits de l'été. Or, le ministre François Bonnardel explique que l'expérience de 2014 n'a pas été concluante. 

Le passage des véhicules multiplie la quantité d'impuretés sur la dalle de béton et représente une source supplémentaire d'humidité, ce qui pourrait nuire à l'adhérence.

Je sais que pour les automobilistes et les camionneurs cela (travaux de nuit et de fin de semaine pendant tout l'été) aurait été mon contraignant, assurément. Le point principal, c'était l'adhérence. C'était de s'assurer qu'autant pour le béton, la membrane et l'enrobé, qu'on puisse s'assurer d'avoir une durée de vie maximale. Et de condenser ces travaux et de pas avoir de circulation pour s'assurer d'avoir une durée plus importante que 7 ans.

- François Bonnardel, ministre des Transports

Une congestion permanente

Les responsables du MTQ s'attendent à ce qu'il y ait de la congestion à longueur de journée en direction des ponts, pendant toute la durée des travaux. 

Les services d'urgences ne devraient toutefois pas être affectés puisque la voie centrale du pont de Québec servira de corridor pour les ambulances. D'autres passages ont été identifiés des deux côtés de la rive pour leur permettre de se diriger vers les ponts de sorte qu'aucun retard n'est anticipé.

La fermeture de 4 voies sur 6 est prévue du 27 juin au 7 juillet et du 8 au 18 août. 

Le calvaire pourrait être moins long, si la météo est favorable. Le MTQ a fait ses estimations en tenant pour acquis qu'il y aurait un ou deux jours de pluie.