Un autre dossier de violence conjugale à Lévis

Service de police de Levis.

Une autre affaire de violence conjugale a été mise au jour par la police de Lévis, au cours de la nuit d'hier.

Un appel d'un interlocuteur silencieux provenant d'un hôtel de St-Romuald est d'abord entré au 911, aux environs de 2h30 du matin.

Les policiers qui se sont rendus sur place ont découvert une femme présentant des blessures au visage. Celle-ci a alors raconté avoir été victime de violence dans les heures précédantes.

L'homme qui était avec elle, Marcel St-Hilaire, 39 ans, a été arrêté, mais l'utlisation de poivre de cayenne a été nécessaire pour le maîtriser.

Il a été accusé de voies de fait avec lésions, d'entrave au travail d'un policier, de voies de fait sur un policier et d'avoir désarmé un policier, mais son dossier pourrait s'alourdir selon les développements de l'enquête.

L'accusé reviendra en cour le 23 février.

UNE JEUNE FEMME SE PRÉSENTE À L'HÔPITAL ET DÉNONCE SON EX 

Plus tôt cette semaine, un résident de 26 ans de Lévis a été arrêté pour tentative de meurtre à l'endroit de son ex-conjointe.

La jeune femme de 18 ans, présentant des blessures au visage, s'était présentée à l'hôpital, en fin d'avant-midi mardi. Elle a par la suite révélé avoir été victime de violence à plusieurs autres  reprises.

L'enquête a mené les policiers jusqu'à Emmanuel Lapointe, maintenant accusé de tentative de meurtre, de voie de faits graves, de voie de faits causant de lésions, d'agression armée, de séquestration  et bris d’engagement. 


Un autre suspect a aussi été arrêté dans cette affaire. Libéré sous promesse de comparaitre, des accusations de complicité après le fait pourraient être portées contre lui.