Un prof accusé de leurre et de porno juvénile

Menottes

Un professeur de Québec doit répondre à des accusations de distribution de pornographie juvénile, extorsion, leurre, et incitation à des contacts sexuels sur des enfants.

Frédérick Bergeron aurait fait au moins trois victimes, soit des garçons et des filles.

L'homme de 27 ans qui enseignerait l'éducation physique selon le Journal de Québec a été libéré aujourd'hui en attendant sa prochaine comparution cet été.

Le quotidien rapporte qu'il enseignait principalement à des enfants autistes.

Bergeron aurait créé un faux compte sur le réseau social Facebook afin de leurrer ses présumées victime. Les gestes reprochés se seraient produits entre les mois de janvier et mars. 

L'enquête menée par l'unité d'exploitation sexuelle sur des mineurs du SPVQ a démarré en février.