Une soirée karaoké pourrait être liée à plusieurs cas de COVID-19

Micro

Le ministre de la Santé pourrait imposer des sanctions après la tenue d'une soirée karaoké, le 23 août dernier au bar Kirouac, à Québec.

Christian Dubé envisage sérieusement d'imposer des amendes aux participants pour non respect des mesures sanitaires.

Selon lui, le problème réside dans le fait qu'il y a davantage de relâchement lors de ce type d'événement avec la proximité entre les individus, le retrait du masque, l'échange du micro.

Il estime que la situation est attribuable à une dizaine des 140 cas de COVID-19 confirmés hier.

Au total, une vingtaine de personnes seraient touchées par la COVID-19 après avoir fréquenté l'établissement.