VACCINATION: Au tour des travailleurs essentiels et malades chroniques

vaccin

La vaccination contre la COVID-19 passe en deuxième vitesse. Le gouvernement Legault l'élargit à d'autres groupes prioritaires.

150 000 personnes âgées de moins de 60 ans résidant sur l'île de Montréal et vivant avec une maladie chronique pourront être vaccinées à partir de lundi, au moment de leur rendez-vous avec leur médecin traitant. Ces personnes doivent être hospitalisées ou suivies régulièrement à l'hôpital.

De leur côté, les travailleurs essentiels, dont le lieu d'emploi est à Montréal, preuve à l'appui, pourront obtenir un rendez-vous dès vendredi. À nouveau, ce sont plus de 150 000 personnes qui sont visées.

La liste établie par Québec comprend :

  • Le personnel du milieu scolaire
  • Le personnel des milieux de garde pour enfants (garderies et CPE)
  • Les pompiers, policiers et les gardiens de prison
  • Les travailleurs du milieu communautaire
  • Les travailleurs étrangers temporaires et le personnel des abattoirs
  • Le personnel minier en région éloignée

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, est conscient que la vaccination par étape peut susciter une certaine jalousie, mais demande à la population d'être patiente.

«Je vous demanderais s'il-vous-plait d'arrêter de vous comparer d'un endroit à l'autre ou d'un groupe à l'autre. On a vraiment une quantité limitée de vaccins et je veux vous assurer qu'on les donne de la façon la plus optimale possible.» -Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

En faisant le point sur la vaccination lors d'un point de presse ce matin, le ministre Dubé a aussi ajouté que les rendez-vous pour la vaccination des 60 ans et plus seront ouverts dès demain, partout au Québec.

Les plages horaires seront toutefois disponibles dans quelques semaines seulement, en raison des arrivages de vaccins.

Québec précise par ailleurs que les régions dont la situation est actuellement plus difficile recevront de nouvelles doses de vaccins. La Capitale-Nationale en recevra donc 8000, Chaudière-Appalaches, 3000 et l'Outaouais, 9000.

Concernant le vaccin AstraZeneca, il sera offert dès demain, à toutes les personnes de 55 ans et plus souhaitant devancer leur rendez-vous. Les personnes intéressées pourront alors se rendre dans des cliniques sans rendez-vous désignées ouvertes de 8h à 20h (consultez la liste ICI).

Cette possibilité vise toutes les régions du Québec, mais les résidents du Bas-St-Laurent et du Saguenay-Lac-St-Jean devront patienter jusqu'à vendredi.

RÉACTION DE LA FAE

La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) salue l’annonce du gouvernement concernant la vaccination du personnel scolaire, mais lui demande d’élargir l'accès à l’ensemble des profs du Québec, dès que l’inventaire des doses de vaccins le permettra.

La FAE évoque la rapidité avec laquelle les variants se propagent à travers les régions.

« En faisant cette annonce, le ministre Dubé reconnait enfin que le réseau scolaire est le théâtre d’éclosion difficile à contrôler. Avec plusieurs autres travailleuses et travailleurs, les profs sont donc confrontés à de hauts risques considérant qu’ils côtoient de nombreux élèves quotidiennement, dans des milieux où les problèmes de ventilation et d’aération demeurent préoccupants. En raison de la rapidité avec laquelle les nouveaux variants se propagent et de leur dangerosité, le gouvernement doit tenir compte que les éclosions surviennent dans les écoles peu importe la zone dans laquelle elles se situent et ainsi rendre accessible la vaccination aux profs de l’ensemble du Québec le plus rapidement possible. » -Sylvain Mallette, président de la FAE

FAIBLE ACHALANDAGE DANS LES SITES DE VACCINATION

M.Dubé a également tenu à expliquer le faible achalandage dans les centres de vaccination, précisant qu'on ne pouvait prévoir le nombre de vaccins qui seraient reçus chaque semaine et qu'il fallait malgré tout être prêt à toute éventualité.

Il ajoute qu'il est normal de ne pas constater de files d'attente parce que la vaccination se fait par rendez-vous et que le nombre de sites est élevé.

«On aime mieux avoir plus de capacité que pas assez de capacité parce que quand ça va rentrer, en mai et en juin, vous allez voir qu'il va falloir être prêt.» - Christian Dubé, ministre de la Santé.

Chaque jour, environ 4% des gens ne se présentent pas à leur rendez-vous. Les doses sont alors remises en circulation.

Québec estime que ce sont plus de 120 000 doses de vaccin qui pourront être administrées chaque jour, en juin prochain.

(Avec la collaboration de Marie-Pier Boucher, journaliste Bell Média)