2 ans de pénitencier pour un agent correctionnel de Rimouski

Palais de justice de Rimouski en hiver

Pierre-Yves Albert est condamné à deux ans de pénitencier pour des accusations en matière de trafic de stupéfiants mercredi au palais de justice de Rimouski.

L’ex-agent correctionnel de 31 ans a enregistré un plaidoyer de culpabilité pour corruption et possession de stupéfiants en vue d’en faire le trafic au centre de détention de Rimouski.

Le juge Richard Côté a entériné la suggestion commune de l’avocat de la défense, Me Yves Desaulniers, et du procureur de la Couronne, Me Jérôme Simard.

Le juge a souligné que les faits reprochés sont sérieux.

« Le trafic de drogues dans un milieu carcéral est une infraction qui est excessivement grave, subjectivement. Et elle est encore beaucoup plus grave lorsque les activités de trafic sont effectuées par des gens des services correctionnels chargés, justement, de voir à la bonne conduite des personnes qui sont déjà incarcérées pour avoir commis des infractions criminelles. »

Juge Richard Côté

Il a cependant mentionné que la peine de Pierre-Yves Albert est plus clémente que celle de son collègue et complice, Marc-Antoine Demers, qui a écopé d’une sentence de trois ans de pénitencier le 9 octobre dernier, puisque sa participation au trafic était moindre.

Marc-Antoine Demers et Pierre-Yves Albert, deux agents correctionnels de la prison de Rimouski ont comparu pour des accusations relativement à une affaire de drogue.

Gracieuseté Facebook

Selon la défense, le rôle de Marc-Antoine Demers était plus grand dans l’initiation des activités et Pierre-Yves Albert s’est joint à lui par la suite. Il s’agit d’un facteur atténuant qui a été pris en considération dans l’imposition de la peine, de même que l’absence d’antécédents judiciaires.

Pierre-Yves Albert a été arrêté le 31 août 2019. Des perquisitions ont permis la saisie d’environ 135 comprimés de méthamphétamine, 285 grammes de résine de cannabis ainsi que près de 15 grammes de cannabis en vrac.