À quand l'abolition des horaires de faction dans l'Est-du-Québec ?

Ambulance

La Fédération des employés du préhospitalier du Québec (FPHQ) revient à nouveau à la charge en demandant au gouvernement Legault d'assumer son leadership pour assurer la fin des horaires de faction pour certains paramédics de la région.

Le syndicat déplore que Paraxion retarde la transition des horaires de faction vers des horaires à l'heure.

La Fédération dénonce l'immobilisme du regroupement de services préhospitaliers considérant que le gouvernement précédent a annoncé, il y a déjà 18 mois, le financement nécessaire pour effectuer la transition.

À Sayabec dans La Matapédia, la conversion des horaires a été annoncée il y a plus d'un an, mais, selon Paraxion, la rareté de main-d'œuvre ne le permet pas actuellement.

Le député de Matane-Matapédia et chef intérimaire du Parti Québécois (PQ), Pascal Bérubé, n'achète pas l'argument de Paraxion.

« Si on donne des horaires sans horaires de faction, ça aide au recrutement. C’est des meilleures conditions pour les paramédics. »

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia et chef intérimaire du Parti Québécois

Il précise que les paramédics de La Matanie doivent attendre un développement à Sayabec avant de profiter à leur tour des horaires à l'heure. M. Bérubé rappelle l'urgence de la situation.

« Une étude datant de l’été dernier a démontré que, dans les cas d’accidents graves, les régions rurales étaient désavantagées par rapport aux centres urbains. Il y a des facteurs de risques supplémentaires qui militent pour un règlement rapide de cette question. »

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia et chef intérimaire du Parti Québécois