COVID-19: Délestage dans les hôpitaux du Bas-Saint-Laurent

Hopital de Rimouski

Le Bas-Saint-Laurent n'a pas le choix et doit augmenter la capacité de ses hôpitaux pour faire face à la troisième vague des cas de COVID.

Avec la hausse spectaculaire des cas dans les derniers jours et l'augmentation des hospitalisations, le PDG adjoint du CISSS a confirmé qu'un délestage important est organisé.

« Un délestage plus important que ce qu'on est habitué de faire. Pour aller, entre autres, maintenir un taux d'activité qui serait de 30 à 50 % de ce qu'on fait normalement. Pour être capable de dégager des ressources notamment au niveau infirmier pour répondre aux besoins COVID soit à l'unité COVID soit au niveau des soins intensifs. »

Le docteur Jean-Christophe Carvalho

Dr Jean-Christophe Carvalho, directeur des services professionnels du CISSS du Bas-Saint-Laurent.

Dr Jean-Christophe Carvalho, directeur des services professionnels du CISSS du Bas-Saint-Laurent

Le CISSS souhaite libérer jusqu'à 28 lits dans les unités COVID-19  et 8 lits supplémentaires  aux soins intensifs.

Le CISSS a confirmé l'hospitalisation de 13 Bas-Laurentiens dont 9 personnes sont traitées dans des hôpitaux des régions de Chaudière-Appalaches et de Québec.

De ce nombre, 8 personnes sont présentement aux soins intensifs.