COVID-19: la situation reste fragile au Québec

Selon le directeur national de santé publique par intérim, l'augmentation va se poursuivre au moins pendant 2 semaines.

La tendance à la hausse des hospitalisations pourrait continuer «encore deux semaines», a réitéré le directeur national de santé publique par intérim, le Dr Luc Boileau, lors d’une conférence de presse sur la situation épidémiologique au Québec, vendredi. 

Peu de temps avant le point de presse, le Québec a rapporté 55 nouvelles hospitalisations liées à la COVID-19. Ce sont donc 1637 personnes qui sont traitées pour des complications causées par le virus. Parmi ces patients, 62 se trouvent aux unités de soins intensifs, une diminution de 2 en 24 heures.

On déplore également 30 nouveaux décès pour un bilan total 14 512 depuis le début de la crise. 

«La situation reste fragile, la pandémie n’est pas terminée», a mentionné le Dr Boileau lors du point de presse, qui a de nouveau confirmé qu’aucune mesure sanitaire supplémentaire n’était envisagée. 

Tests rapides

Fait à noter, les autorités conseilleront désormais une nouvelle manière de passer les tests de dépistage rapides. La santé publique recommande de passer l'écouvillon dans la bouche «entre la gencive et la joue [...] derrière la langue et ensuite dans les narines». On estime que le test sera plus «complet». «Il a été démontré que cette méthode est plus efficace pour détecter le virus», a expliqué le Dr Boileau.

À ce sujet, le docteur Jean Longtin soutient que le variant Omicron affecte principalement les voies respiratoires «supperieures». Ainsi, passer l'écouvillon dans la bouche avant de le passer dans le nez «augmente la sensibilité des tests». «La sensibilité du test n'est pas due à la trousse elle-même, mais vraiment au comportement du virus.»

Québec doit publier plus d’information à ce sujet plus tard vendredi. 

Julien Denis, Noovo Info