Des chercheurs de l'UQAR se pencheront sur la santé et les services sociaux en milieu rural

L'UQAR et le CISSS du Bas-Saint-Laurent annoncent la création d'une nouvelle chaire de recherche sur la santé et les services sociaux en milieu rural.

L'UQAR lance une nouvelle chaire de recherche sur la santé et les services sociaux en milieu rural.

En partenariat avec les CISSS du Bas-Saint-Laurent et de Chaudière-Appalaches et Telus, cette initiative permettra de formuler des solutions pour répondre aux enjeux spécifiques des communautés rurales.

Avec un financement de plus de 1,2 M$ sur cinq ans, les chercheurs se pencheront sur différents enjeux comme le vieillissement de la population, la difficulté d'accès aux soins en raison des distances et la formation de professionnels en lien avec les réalités régionales.

Chacun des CISSS octroieront 100 000 $ par année, et un montant de 250 000 $ de Telus dans le cadre d’un don majeur servira à financer les travaux de la chaire.

La programmation et les objets d’études spécifiques restent encore à être développés, selon les co-titulaires de la chaire, la professeure en travail social au campus de Rimouski, Marie-Hélène Morin, et la professeure en sciences infirmières au campus de Lévis, Lily Lessard.

Marie-Hélène Morin, co-titulaire de la chaire de recherche sur la santé et les services sociaux en milieu rural.

Maude Parent, journaliste Bell Média | Marie-Hélène Morin, co-titulaire de la chaire de recherche sur la santé et les services sociaux en milieu rural

« On va travailler pour améliorer l’offre de soins et de services sociaux sur notre grand territoire. On va vouloir apporter des solutions qui sont adaptées à nos réalités régionales. »

Marie-Hélène Morin, co-titulaire de la chaire de recherche sur la santé et les services sociaux en milieu rural

Le recteur de l’UQAR, Jean-Pierre Ouellet, souhaitait que l’UQAR s’implique davantage en santé. « On voulait être plus présent dans ce domaine, et notre collaboration avec le CISSS facilitera le transfert des connaissances vers les populations rurales, les intervenants de la santé et des services sociaux et les décideurs », souligne-t-il.

Des solutions adaptées

Les populations rurales font face à différents défis que les centres urbains ne rencontrent pas. C’est pourquoi des études doivent se pencher sur ces enjeux, afin que les soins de santé et de services sociaux soient adaptés aux besoins et aux réalités des régions, selon la PDG du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo.

Elle se réjouit de la création de cette chaire de recherche.

« C’est une reconnaissance tangible que de l’expertise et des bonnes façons de faire il y en a en région, et pas seulement dans les grands centres urbains. »

Isabelle Malo, PDG du CISSS du Bas-Saint-Laurent