Deux nouvelles arrestations dans le dossier de l'agression à la Place des Anciens Combattants

Sûreté du Québec

La Sûreté du Québec a procédé à deux nouvelles arrestations dans le dossier de la violente agression qui est survenue le 21 juillet près de la place des Anciens Combattants à Rimouski.

Maxime Lévesque, 21 ans de McLeod au Nouveau-Brunswick, a été arrêté, vendredi dernier, et a comparu le même jour au palais de justice de New Carlisle. Il a été remis en liberté sous condition en attendant la suite des procédures.

Les policiers ont également arrêté Kayla Gideon de Listuguj, au Québec, le 16 octobre. Elle a aussi comparu le jour même à New Carlisle.

Elle demeure détenue en attendant son enquête sur remise en liberté, qui est prévue cette semaine au palais de justice de Rimouski.

Rappelons qu'Érik Pitre, 20 ans de Val D'amour au Nouveau-Brunswick, a été arrêté au début du mois d'août dans ce dossier.

Il a comparu, puis a été remis en liberté sous condition en attendant la suite des procédures. Il sera de retour devant le tribunal le 18 novembre à Rimouski.

Les trois individus font face à des chefs d'accusation pour voies de fait causant des lésions à l'endroit d'un homme de 25 ans du Nouveau-Brunswick.

Ce dernier avait été transféré par avion-ambulance dans un hôpital de Québec en raison de la gravité de ses blessures.

Il est toujours hospitalisé depuis le soir de l'agression, selon la SQ.