Encore des questions sur les usines de béton

Assermentation du nouveau conseil municipal de Rimouski

Une longue première séance du nouveau conseil municipal de Rimouski lundi soir à l'Hôtel de Ville.

Même si le conseil compte plusieurs nouveaux élus, des dossiers souvent discutés depuis quelques années ont à nouveau retenu l'attention.

Le nouveau conseil a adopté un règlement interdisant les usines de béton bitumineux ainsi que le concassage et l'entreposage de béton dans 2 secteurs des districts Sacré-Coeur et de Bic.

Le règlement ne concerne toutefois pas le secteur comprenant les installations actuelles de Pavages Laurentiens.

Plusieurs résidents du district déplorent que leur secteur ne soit pas inclus dans ce règlement.

Les droits acquis limitent toutefois la capacité d'action de la Ville.

``Nous on a fait des inspections de notre côté et une inspection plus en profondeur sera faite du côté de la Ville. On continue à travailler mais pour la décision de lundi soir, elle touche deux terrains connexes mais qui ne sont pas l'exploitation elle-même. ``

Guy Caron, maire de Rimouski

Un peu dans la même veine, les élus ont recommandé à la Commission de la protection du territoire agricole de refuser la demande de l'entreprise Sintra pour une carrière dans le secteur du boulevard du Sommet Ouest.

Guy Caron ajoute que la marge de manoeuvre de la Ville est également réduite dans ce dossier puisque la décision finale revient à la CPTA.

On parlait d'excaver jusqu'à une profondeur de 17 mètres alors la recommandation de la Ville à ce sujet-là est non. Comme ça touchait une portion de territoire agricole, c'est une décision pour nous qui est nécessaire.